26.6.06

La rêche

Il parait que dans la région d'où est originaire mon époux, on disait "avoir la rêche" pour "se taper la honte".

Bon hier soir :
- J'ai réitéré l'exploit de faire des courses avec Pitoue dans le dos en porte-bébé chinois et Piwouane dans un caddie qui n'avance pas droit. Heureusement, Piwouane était ravie car elle a trouvé des "bébés vinaigres" à la grande surface. Traduire : des petites bouteilles de vinaigre. Je rappelle que tout ce qui se décline en papa-maman-bébé-petite soeur a beaucoup de succès chez nous, du playmobil au haricot vert en passant par la bouteille d'huile ou la crotte de nez.
- Je me suis tapé une bonne honte à la caisse de ladite grande surface parce que ma carte de paiement était refusée. Hum hum.
- Je me suis retapé la honte ce soir à essayer de démarrer la voiture pourrie de mon amoureux, le cher et tendre en question étant en train de la pousser dans la rue. Comme je n'y arrivais pas, j'ai de bon droit poussé de hauts cris stridents " Tu vas me mettre (enfin "f...") cette voiture ("bagn....") à la casse et on n'en parlera plus!". Sur ce, un jeune homme à la coiffure punk mais au regard compatissant est venu se proposer pour pousser la voiture.

Il y a des jours où la vacuité de ma vie me semble tout à fait à l'image de ces scènes symboliques : un remplissage de caddie épuisant et inintéressant, surtout sachant qu'il faudra recommencer une semaine plus tard... ou bien pousser une voiture qui renâcle en jouant le rôle de la mégère incapable de conduire...

3 commentaires:

Bellzouzou a dit…

ben tu t'es peut-être tapé la rêche deux fois hier, mais tu nous fais aussi bien plaisir avec ton blog, alors tout va bien, Amandine (et demain est un autre jour) biz

Ali Gâteau a dit…

C'est là que la dimension défoulatoire et créatrice du blog prend tout son sens ;)

Anonyme a dit…

Se prendre une rêche, chez moi, c'est se prendre une gamelle, tomber quoi... c'est plus douloureux, finalement ! ;-)))