18.12.08

J'aime la galette, savez-vous comment?

Noël cette année me déplait, en plus il n'y a même pas de neige. J'ai donc décidé d'employer la méthode de l'ellipse, et au goûter aujourd'hui, nous avons dégusté une brioche des rois, industrielle, sucrée jusqu'à l'écoeurement et avec une affreuse fève en forme de masque vénitien dedans. Ainsi, non seulement j'ai brouillé les repères temporels des enfants, mais aussi la tradition de la jolie fève, quoiqu'un masque vénitien, ce ne soit finalement pas pire qu'une fèvre Dora ou Boule et Bill. Les fillettes étaient aux anges, elles se sont toutes les trois nichées sous la table et ont joué à celle qui criera le plus fort en réponse à l'intemporel "Pour qui cette part?".
Piwouane m'a étonnée car pour la première fois, elle a joué le jeu et accepté de bon coeur que la fève soit trouvée par sa petite soeur Pitoue, enchantée, qui pour la peine l'a choisie comme reine seconde, une couronne en papier pleine de sucre sur la tête. La petite dernière n'avait rien compris, et a préféré manger une banane, de toute façon toujours hors saison en Bretagne.

Enfin ce sont les vacances, et j'en ressens un énorme soulagement. J'ai grande hâte de nous retrouver tous les cinq. Je pense que c'est une nécessité vitale, cette pause dans la grande bousculade quotidienne.

A quand notre Noël en petit comité, sans obligations de réunions extensibles et pénibles? J'aimerais nous délester des contraintes vides de sens, des poids lourds, des festins écoeurants sans l'ivresse, et des surenchères cherchant à combler les vides affectifs et les silences coupables. J'aimerais un peu de sincérité et de sérénité. Vivement le Nouvel An.

8 commentaires:

FD a dit…

Hihihi, d'abords, chez nous y a plein plein de neige, trop bien ! Et puis cette année on se fait un Mouwêl rien qu'à deux, les enfants étant chez les grands parents (après tout, nous parents n'avons rien à y faire...)Je compatis à ton Noel, pendant que nous deux serons sous la couette dans un hôtel 4N**** avec service en chambre.
Joyeux Noel et bonne année quand même, va !

lutecewoman a dit…

j'ai ça, maintenant, la sérénité, l'authenticité. mais ça a un prix. Et ça le vaut. Courage, je t'embrasse.

Anonyme a dit…

C'est pas tjs facile d'imposer ses propres règles aux autres mais crois-moi, on y arrive !

Courage ma belle.

Fabfab

Fanny a dit…

Que je te comprends ... Pour la sincérité et la sérénité, je suis partante !

HELENE J a dit…

Noel a quatre ici, sans aucune contrainte, ni menus terribles et dégoulinants, un noel tout simple, mon r^ve, meme si on nous regarde avec des yeux tordus!Suffit juste de l'annoncer et de faire.

Maria a dit…

je te comprends!

courage a toi!

belle histoire la galette décalé et les fillettes bas table!

Isa et ses NaNa... Na ! a dit…

Pensées d'ici aussi et j'espère que la joie de tes filles à retrouver plage et cousins , ensoleillera ton Noël.

manuella a dit…

Quand est ce que tu reviens blogguer?