11.2.08

Dr Jekyll et Mr Hyde

Titre d'une nouvelle série sur Canal +; dont je ne dirais rien puisque je n'ai pas Canal +.

Mais nul besoin d'une fiction sur ce thème puisque chez nous, c'est déjà la demeure de la folie douce ou rugueuse selon les heures!
Dans la famille schizophrène, je demande...
- Piwouane, 4 ans et demi : enfant rêveuse et méticuleuse, éprouvant une fascination clinique pour les microbes. Pouvant se muter en monstre mythologique, Méduse et cris de sirène, catalyseur rarement identifié.
- Pitoue : enfant mutine, souriante, malicieuse à souhait. Peut toutefois pousser des hurlements de rage pendant des heures, avec moults gros sanglots et hoquets, nuits cauchemardesques en option.
- Pitère : doux bébé qui tète, sourit et bidouille des petits hochets. Dès qu'elle échappe au regard de l'adulte, devient une aventurière du quotidien : lave-vaisselle, tiroirs, escabeaux, robinet, pouvelle, douche, rien de l'effraie.
- la mère : non seulement deux profils (gauche et droite) mais plein de travers... De la maman maternante au dragon fumant. Quand je lis un Biba en buvant une tisane, je culpabilise. Quand je me regarde éplucher des carottes à 9 heures du matin, je me fais peur.
Dans l'oeil du cyclone, au coeur de ce harem, le père reste à peu près fidèle à lui-même...

3 commentaires:

Shalima a dit…

Oh que je me reconnais dans ta description, et mes korrigans aussi ! :-D

Maria a dit…

hum! je voie de que série tu parles
;-)

La montagnarde a dit…

Hi hi, dragon fumant, ça me parle ça, surtout en période pré-menstruelle... :D

A propos de ton billet sur "intervenir ou pas" dans certaines situations, j'ai pu constater encore il y a deux jours combien c'est difficile et frustrant. Chez des amis, un petit garçon de 3 ans violemment attrapé par l'oreille parce qu'il a pris le bol de chips et "bu" les miettes... Son regard, alors que son père le réprimandait, en secouant sa tête... Que faire? Un grand discours au père sur la violence ordinaire?

C'est affreux, je ne supporte plus ces scènes, surtout chez des amis, où on se sent encore moins le droit d'ingérer.