21.4.08

Macarons, shampoing et canapé en cuir.

Parmi mes résolutions de l'année 2008, il y avait l'intention de faire des activités en binôme avec chacune de mes filles, contre cette habitude installée de nous déplacer uniquement en cohorte. C'est pourquoi j'ai profité des vacances scolaires pour embarquer mon aînée et ses bientôt 5 ans dont elle nous rabat les oreilles, afin de faire des trucs de grandes!

Nous avons commencé jeudi dernier par aller ensemble chez le coiffeur. Ambiance détente du cuir chevelu, coupe de printemps, fierté de la maman d'avoir une jolie fille à son bras, fierté de la jolie fille d'avoir sa maman en exclusivité intégrale!
C'était drôle de voir ma demoiselle juchée sur un réhausseur plus une pile de serviettes, la tête renversée dans le bac à shampooing; puis sérieuse et droite jusqu'à la raideur dans son peignoir blanc, une serviette en guise de turban, comme une minuscule dame trottinant dans le salon sur les pas de la coiffeuse.
Pendant la coupe, elle s'est montrée aussi loquace que sa mère :
Piwouane :" La dame m'a demandé mon prénom, j'ai dit mon prénom, elle m'a demandé mon âge, j'ai dit mon âge."
Moi : "Eh bien moi, la dame m'a demandé si j'étais en vacances et j'ai dit oui."
Nous sommes ressorties heureuses, brushées à mort, avec des coupes dignes du Thabor, le jardin du Luxembourg rennais... Heureusement le lendemain, le brushing était retombé, mes cheveux raides comme des baguettes, et l'épi de Piwouane à nouveau frétillant.

Samedi après-midi, toujours à l'heure du crime, je veux dire de la sieste, Piwouane et moi-même sommes parties faire une virée lèche-vitrines de petite fille. Programme : rêvasser dans un magasin de joues, puis siroter un jus d'abricot. Il y a deux mois nous avions fait la version bas de gamme : tripoter tous les jouets d'une grande enseigne, puis goûter dans une croissanterie de centre commercial. Nous étions alors heureuses d'être ensemble, mais franchement un peu migraineuses... Du coup là, c'était option prestige! Rêverie dans un joli magasin de jouets et une librairie jeunesse du centre-ville, puis goûter dans un salon de thé délicieux avec des macarons à la framboise et à la pistache. Les macarons étaient meilleurs qu'à la Brioche Dorée, et les canapés en cuir blanc plus effrayants que le skaï précédent, mais ce qu'a surtout noté Piwouane, c'est que cette fois, même la plus petite soeur n'était pas là! Bref, nous avons apprécié la version luxueuse de cette petite sortie entre grandes...

8 commentaires:

ManouG. a dit…

Oh ça faire super envie :))
Ma fille a 2 ans et j'ai hâte de pouvoir faire ça avec elle...et en même tps pfff ça passe tellement vite !

MissBroWnie a dit…

Sympa tes sorties avec tes filles :-)
Je ne prends pas le temps de le faire mais je devrais...

Shalima a dit…

Ouaip, ça me fait penser que ça fait longtemps que je n'ai pas fait ça avec Mamzelle !

Amandine a dit…

Manoug, oui, à chaque âge ses plaisirs!

Missbrownie, en fait ces temps à deux sont du temps de gagné ailleurs... De l'attention concentrée évite bien des crises quotidiennes!

Shalima, allez hop, au Monop!

juju a dit…

J'adore l'image de la toute petite dame chez le coiffeur.....

bon j'ai encore euh 4 ans à attendre :D

Amandine a dit…

Juju, bienvenue En attendant le coiffeur en solo ça détend aussi!

Telle a dit…

C'est important, ces sorties à deux, avec sa maman pour soi tout seul. Les conversations se font plus intimes, les mains se prennent...

J'aime bien ta dénomination des deux versions mais je crois que l'essentiel, c'est le temps passé ensemble.

Et j'aime bien ta nouvelle déco (elle est peut-être ancienne, remarque, je te lis sur mon bloglines alors...)

Amandine a dit…

Telle, tu as tout à fait raison, l'essentiel est ce temps passé ensemble. Même si en fait très égoïstement, j'ai besoin d'un programme alléchant pour accepter de me lancer et de quitter le quotidien pour une parenthèse agréable.