24.6.08

B. A . BA

Piwouane a soufflé ses 5 bougies et je crois que ça y est, on peut dire qu'elle est bien lancée sur le chemin de la lecture.
Cela m'ébahit sans m'étonner réellement.
A l'école, dans sa classe de moyenne section, et d'après les traces écrites que nous compulsons chaque mois, je ne dirais pas que les élèves sont poussés à fond aux apprentissages. Ce qui ne me pose pas de problème. Qu'elle vive sa vie de petite fille, gambade dans la cour avec ses camarades, fasse de la peinture, des expériences scientifiques, du bricolage, qu'elle chante...
Depuis qu'elle est toute petite, nous lui lisons beaucoup de livres. De tout, des documentaires, des histoires, des comptines... Nous chantons souvent. Elle a parlé très tôt et beaucoup, de façon assez structurée. Quand elle avait trois ans et demi, elle adorait "faire les voix" des personnages dans les dialogues au cours de nos lectures.
J'ai essayé de ne pas lui imposer de pression quand à la réussite scolaire. Mais en tant qu'aînée, elle suinte tout de même un certain perfectionnisme.
Elle a appris l'alphabet à l'école.
Elle a commencé à avoir envie d'écrire. De recopier des mots que je lui traçais, pour écrire une carte d'anniversaire, un prénom sur une invitation, un mot d'amour...
Puis a eu envie d'écrire seule. Est entrée dans le code. Elle me demandait comment coder tel ou tel son. Très rapidement, elle a compris les bases de la syllabique, mais uniquement par le biais de l'écriture. Etre lue, c'est ça qui l'intéresse.
Elle a un tableau noir sur lequel elle dessine et écrit beaucoup. Et puis aussi des lettres magnétiques qui permettent de former des mots.
J'ai du lutter contre mes velléités de formaliser tout ça. J'avais bien dans mon stock un ou deux bouquins de Cp d'entrée dans la lecture. Mais ça ne l'intéressait pas de "travailler" comme ça. Elle trouvait ça fastidieux. Et il y avait un ordre dans les pages qui ne lui convenait pas : le son "a" elle le connaissait déjà, et puis le son "ouille" était trop dur. Et elle n'aime pas peiner, buter sur un exercice.
Je me suis interrogée : fallait-il insister, sur le goût de l'effort, le rôle de l'erreur? Et puis non, comme c'est ma fille et pas mon élève, j'ai brimé en moi les élans du professeur au doigt levé, et j'ai lâché la bride.
Alors elle vient de temps en temps m'interroger sur un son.
Je lui ai mis à disposition un livre sur l'alphabet avec toutes les correspondances entre les différentes graphies (capitales, minuscules, cursives). Je crois qu'elle maîtrise capitales et minuscules et qu'elle commence à bien déchiffrer la cursive. Là, il doit y avoir du travail de l'école tout de même, car je vois dans ses écrits qu'elle essaie de mélanger capitales et cursives, c'est marrant.
Le soir, depuis longtemps, elle lit sous la couette. Parfois je passe dans le couloir et je l'entends chuchoter pour déchiffrer. C'ela sonne joliment, à mes oreilles, ce petit récital monocorde.
Je suis émue de voir toutes ces connexions se créer... De voir se monter le système de la lecture. J'ai un peu l'impression d'être une spectatrice privilégiée au coeur du processus. Eh bien ça m'apprend plus de choses sur mon métier d'instit en suspens que les cours de l'IUFM...
Mais désormais je dois faire attention à mes lectures, parce qu'elle lit tout ce qui lui passe sous l'oeil. Alors entendre une petite fille me demander depuis les toilettes : " ça veut dire quoi l'accro du shoppingue?" passe encore; mais lorsqu'elle commence à déchiffrer les titres en couverture de Bib*a , je me précipite! (" se réconcilier au lit" ça veut dire quoi, Maman? )

9 commentaires:

C'est Alice ! a dit…

Imagine : "Mamaaaaan, çà veut dire quoi : boo-ster sa li-bi-do ??

En tout cas, si elle aime lire, c'est bien c'est important ! Et c'est vrai que çà doit pas être facile de ne pas faire la maitresse à la maison, de faire une distinction entre ses enfants et ses élèves.

Shalima a dit…

Elle est mûre pour ouvrir un blog, non ? ^_^
Le passage anticipé au CP a été envisagé, ou pas ?

MissBroWnie a dit…

Waouh! Impressionnant Piwane!
TiBiscuit a 1 an de moins, mais il ne s'intéresse pas à tout ça, ce qu'il veut, c'est jouer à la bagarre!

Vivi a dit…

Bravo Piwane!
Même chose que TiBiscuit pour Dorian, jouer, inventer, courir, c'est bien plus amusant que lire ou écrire.
Par contre, je ne veux pas projeter Lauriane dans un avenir tracé par moi, mais elle adore les mots... A bon entendeur...

Pascale a dit…

Elle suit, sans même avoir besoin de matériel, ce que Maria Montessori a décrit du développement de l'écriture et de la lecture ! Bravo petiote et bonne continuation... tu verras, c'est de plus en plus rigolo, surtout quand on apprend avec autant de bonheur !

Marie a dit…

Waouhhhh... Bravo Piwouane !!
Je pensais que Thomas serait un peu comme ça, il en prenait le chemin... comme moi, quoi (lol) mais vus les résultats des dernières évaluations, il faut que je me fasse une raison : mon fils est un matheux en herbe !!

Laeti a dit…

Avant que mon fils ainé ne se mette à déchiffrer seul vers 4 ans 1/2 je n'aurais jamais cru que c'était possible... (formatée moi aussi à l'IUFM, je pensais que c'étaient les maitresses de CP qui apprenaient à lire aux enfants). Mais lui a fait "sa sauce" lui même... en ayant apppris l'alphabet en regardant "les chiffres et les lettres" à la télé avec sa mamie.
Bonne continuation à Piwane qui a la chance d'avoir de telles facilités.

lutecewoman a dit…

Amandine, cela m'émeut toujours quand tu racontes tes fillettes, et ta précieuse Piwouane et son amour des mots, ça me rappelle de beaux souvenirs.
Ici, gros blocage, avec une lutecegirl qui fait semblent de ne pas savoir lire alors qu'elle sait... les ravages de l'an dernier, tu te rends compte ?
Bisous à vous cinq, au plaisir de vous voir un de ces jours.

frédo a dit…

J'avais déjà fait de petites incursions timides par ici mais je vois que j'aurais dû lire davantage : j'adore ta façon de raconter, de parler de tes puces...
J'ai ici aussi une "5 ans" (bientôt 6 maintenant) qui a appris à lire toute seule, un jour on s'est aperçus qu'elle écrivait son prénom en cursive sans qu'on lui ait jamais montré (elle avait regardé les CP le faire, merci la classe à triple niveau), et qu'elle lisait les mots écrits sur la bouteille d'eau, sur le journal, etc. Et voilà, elle était lancée, et à presque 6 ans elle lit couramment. Et comme toi, je m'émerveille d'assister à cela, et je me lance encore plus à corps perdu dans la lecture de livres avec elle, on pourra bientôt ouvrir une librairie enfantine avec le stock qu'on a ici...