15.9.08

Où je jette mes neurones sur mon frigo



Nous voilà mi-septembre et je ne parlerai pas ici d'école, mon manque d'anonymat sur ce blog n'étant guère compatible avec ma fonction de fonctionnaire à moitié fonctionnante...

A mi-temps enseignante, à plein temps maman, il me fallait pour la rentrée réviser mes outils d'organisation dont le principal défaut était l'inexistance. Non pas que je manquais en congé parental de volonté , mais disons que mon manque de rigueur ne pesait pas lourd finalement d'un jour sur l'autre : je pouvais me permettre d'être une mère débordée, je peux nettement moins m'autoriser à être une enseignante bordélique.

Ayant fait de savants calculs (6 heures de cours par jour + 3 heures environ de corrections faites à l'école sur le temps de midi et après la classe + environ 3 heures de préparation, le tout multiplié par 2 jours...), j'en ai déduit qu'il me fallait d'emblée et absolument tout de suite immédiatement un fabuleux calendrier familial.

J'ai d'abord tenté de le faire moi-même en bricolant plusieurs feuilles A3 et ai abouti à un truc immense qui prenait la moitié du mur de mon salon, avantageusement lisible et compréhensible par mes fillettes, mais dangeureusement à portée de leurs coups de feutres ravageurs. Sans parler du désordre esthétique.

Puis j'ai fait un modèle sous Excel, avec de jolies cases calibrées d'une tristesse monotone à languir en automne. Désagréable à l'oeil, inintéressant pour les enfants... Il n'est resté affiché que quelques jours et a vite été détrôné par un calendrier rieur, avec plein de gommettes rigolotes rien que pour moi ( ah ah ah!!!) , des illustrations avenantes et des grandes cases où caser rendez-vous, réunions, etc etc... Une colonne par habitant de la maisonnée, un code couleur pour les jours travaillés (où l'on voit quand même que c'est Pitère et moi qui n'en fichons pas une ramée dans cette baraque). Et en anglais, please.

Et puis à côté , un pense-bête bricolé pour la fête des mères par ma douce Pitoue.

Un petit calendrier annuel pour avoir une vision d'ensemble de l'année en cours (bon, c'est bientôt les vacances???)

Sur la porte du frigo : une liste de choses à faire que je barre au fur et à mesure avec un ineffable plaisir; une ébauche des menus de la semaine que je remanie sans cesse parce que quand même quand les enfants ont mangé des frites à la cantine, cela ferait désordre intestinal de manger de la pizza surgelée le soir même (plutôt le lendemain, hein, et ma conscience diététique s'en portera plus légèrement) et une jolie peinture à paillettes made by Piwouane. L'ensemble n'est guère soigné, mais j'envisage un joli tableau noir avec des aimants lors d'une virée chez le Suédois.


Voilà, et puis je pourrais parler puisque vraiment je manque d'inspiration, de mon nouvel amour venu du froid, qui conserve des petits plats du WE pour la semaine suivante, de mon vieil amour qui gère d'une main de maître les tâches de paternage et de maintenance de maison, que lui dévolue sa maîtresse de femme... Mais je vous épargnerai ça en espérant respirer un jour à nouveau sans hoqueter, d'ici quoi? Quelques semaines?


5 commentaires:

lutecewoman a dit…

ha mon dieu, mon dieu, je ne peux même pas concevoir une seconde mon désarroi si jamais je devais retourner "sur le terrain" sans mes lutins, même deux jours!
Courage, compassion, amour, voici ce que je t'envoie.

Shalima a dit…

patée par tout ça, et côté organisation, il faudrait que j'en prenne de la graine (ça l'éviterait d'oublier un rendez-vous sur deux !)

MadameNi a dit…

Tout bon courage Amandine!!!
Je pense bien à toi... et vivement les vacances!

Sosso a dit…

Tout pareil ici: maman à plein temps (d'enfants plein d'activités) et maîtresse à mi-temps! un planning de ce genre ne me ferait pas de mal tiens!
Allez courage, octobre devrait être moins mouvementé.

Marisela a dit…

Interesting to know.