26.4.07

Chronophagie aigüe

Ah tiens c'est vrai que j'avais un blog...
Bon, je vais prendre une bonne résolution! Perdre dix kilos avant l'été!
Non, je vais être encore plus ambitieuse... Faire le pari d'écrire un petit billet régulier ici, au moins une fois par semaine... Histoire de me dérouiller le clavier. De dénouer mes neurones empâtés.
Va falloir que j'explique ça aux oisillons de ma nichée qui piaillent toute la journée, aux microbes qui les assaillent, à la lessive qui joue au tonneau des Danaïdes, à l'évier qui n'est plus assez profond pour accueillir toute la vaisselle, à mon mari qui voudrait que je lui accorde un peu de temps à défaut de chair.
Mais surtout il va falloir que je m'en convainque moi-même!

Parce qu'il faut bien le dire j'ai des problèmes temporels. Toute petite déjà je n'étais pas très douée avec les problèmes de trains qui se croisent ... Mais depuis quelques temps ( temps que j'ai des difficultés à évaluer...) je gaspille les heures sans rentabilité, tout en trouvant le temps extrêmement long.

Prenons un exemple concret. Il est désolant de constater que je ne puisse pas cumuler plus de deux objectifs dans la matinée sous peine d'échec avéré. Pourquoi donc s'écoule-t-il deux heures alors que je ne fais qu'aller à la boulangerie acheter du pain et à la poste retirer un colis?

C'est qu'avec trois enfants ma relation au temps est conflictuelle...
- beaucoup de contraintes horaires : être à l'heure à l'école, chez le médecin, à la gym; prépare le diner à temps, prendre les douches avant les infos, et si possible me coucher avant minuit.
- beaucoup de patience : attendre que Piwouane veuille bien avaler son petit déj nécessite environ 30 mn, attendre que Pitoue ait cueilli la énième fleur sur le chemin de la poste sachant qu'elle refuse absolument d'aller en poussette, mettre une demi-heure pour rentrer de l'école qui est en face de chez nous parce que les filles se chamaillent et hurlent ...
- savoir accepter les interruptions permanentes et faire plusieurs choses en même temps : donner la tétée ET lire un livre à haute voix , changer une couche ET chanter une chanson ET surveiller de loin le lancer de dominos en cours...
- anticiper, prévoir, planifier : c'est ainsi que je me retrouve parfois à 8h du mat en train de préparer une quiche aux épinards pour le repas du soir parce que j'ai prévvu de faire autre chose dans la journée.

Ce qui m'amène à des paradoxes temporels étonnants :
- Pithree a 3 mois et j'ai l'impression d'être encore enceinte (il faut dire que mon gras du bide en tromperait plus d'un sur ce point)
- Voilà deux ans que je suis en congé parental et j'ai l'impression que je viens juste d'arrêter de bosser.
- Je vais sur mes 30 ans et j'ai l'impression n'avoir pas accompli grand chose
- 6 ans de mariage bientôt, un vieux couple déjà

Je n'ai pas de conclusion à tirer de tous ces constats si ce n'est que je ne fais rien de mes journées (à part le quotidien) et donc que je ne comprends pas pourquoi je n'arrive pas à écrire ici. Mais comment font les autres???

8 commentaires:

Tippie a dit…

Je crois que tu n'as pas à te justifier. S'occuper de 3 enfants, d'un ménage, d'une maison et avoir une vie sociale, un peu de temps pour soi) en plus, ça relève (à mon humble avis du miracle).
Le fait est : tu le fais !

Je voue une admiration sans bornes pour vous les "multimamans".
Je ne sais meme pas comment elles font tout ce qu'elles font en une seule journée de 24h (meme si au final elles ont l'impression de ne "rien" faire d'extraordinaire, ou en tout cas, de ne pas faire 'assez'). Mais en plus, elles arrivent à réitérer cet exploit chaque de la semaine !

Je m'incline bien bas.

Shalima a dit…

Hum, on a toujours l'impression de faire "moins" que les autres, tu ne crois pas ? Moi, je suis simplement épatée de voir ton énergie, et la façon dont tu gères ta "petite" (!?) tribu de louloutes. Et drôlement contente de te relire, aussi ! :-))

tirui a dit…

euh tu mets la derniere à la garderie chaque fois que tu veux bloguer ?
(sinon y a aussi le vieux truc de la suspendre dans un filet dans l'étable pendant que tu y travailles - suspendre à cause des rats qui boulottaient les bébés sinon - truc que tu adaptes dans la piece de l'ordi)
O:-)
bon courage avec les mangeurs de temps

Amandine a dit…

Eh vous êtes plus rapides que vos ombres ;)
Tippie : hum désolée de te décevoir mais je n'accomplis pas de miracle,je m'occupe des enfants, du ménage, mais j'ai une vie sociale assez réduite et je ne prends quasiment aucun temps pour moi ;)
Shalima, c'est gentil!!! Quant à mon retour ici, c'est toi qui m'en as donné envie...
Tirui, je ne suis pas loin de la solution du filet dans l'étable , étant plus adepte du portage en écharpe que de la garderie... Mais ce n'est pas la plus petite la plus gourmande en temps ;)Ravie de te lire!

MadameNi a dit…

Mais c'est vrai ça, comment font les autres????
J'avoue que perso, avec juste 2 enfants, et même pas un tout petit bébé, je ne vois pas filer mes journées.
Ma seule échappatoire, c'est de bosser 3 jours par semaine... ce qui permet de penser à autre chose et d'écrire un peu durant la pause déjeuner.

J'espère que tu réussiras à écrire un peu parfois... on ne t'oublie pas!!!

Maria a dit…

Courage Amandine pour tes heures mangées et pas vus!
les autres; font comme toi!

bises

luna pat a dit…

mais tu en fais déjà beaucoup !

c'est justement pour me convaincre que je faisais quand même des choses dans une journée (et puis surtout m'en souvenir !) que j'ai ouvert mon blog il y a 1 an 1/2 quand la 3ème bébé a commencé à ressembler à autre chose qu'un nourrisson greffé au sein... et ça a marché ! :-)

Kick a dit…

Ben merci amandine, je me sens moins seule! Je te rassure avec seulement 2 louloutes, je ne fais pas mieux que toi et j'ai le meme sentiment de ne rien faire que toi. Pour mieux vivre ca, j'ai ecider de mettre la barre moins haut. S'occuper des enfants, c'est par essence faire qq chose!!!!!