25.3.08

L'accro du shopping suit une thérapie







Le shopping pour moi, depuis des années, ça se résume à un marathon virevoltant dans les magasins, ou bien à une virée infernale à l'hyper du coin...



Il faut dire que je n'aime pas vraiment ça, et que rester dans le même magasin plus de six minutes me fait souffrir d'une certaine forme de claustrophobie.



Même s'il m'arrive de m'enfuir délibérément de la maison pour errer au rayon surgelés, histoire d'échapper aux tensions intra-familiales qui naissent invariablement par temps de pluie, je n'ai pas beaucoup d'affection pour le lèche-vitrines.



Je ne suis pas du tout férue de mode, je porte les mêmes tenues qu'il y a dix ans, jean et tee-shirt... Dans les magazines féminins, je jette à peine un coup d'oeil aux photos, en me demandant systématiquement pourquoi les mannequins prennent des poses aussi étranges.


Cela ne veut pas dire que j'aime être habillée comme un sac, d'ailleurs j'aime bien les sacs, simplement peu m'importe que le sac soit la dernière coqueluche des greluches.


J'ai détourné toutefois un peu de la grelucherie naturelle dont je suis dotée comme toute fille dès la naissance, sur mes fillettes. J'aime qu'elles soient bien habillées; la mode des blouses et des petits imprimés me comble.



Et pour ne pas mentir, malgré mes protestations, je suis bien atteinte d'une certaine compulsivité de la consommation... J'ai toujours cette fausse impression que l'achat soudain va compenser je ne sais quoi, un manque, une déception, une frustration... C'est un peu comme avaler un carré de chocolat, ou deux, ou trois. Achat de vêtements pour les filles, de livres, de tissus, de fournitures pour bidouillages en tous genres. Si je parviens à différer le désir, alors il s'atténue. Par exemple avant Noël je souhaitais vraiment un nouveau manteau, j'ai fureté partout, et puis au bout de quelques semaines, le soufflé est retombé. Finalement mon homme est rentré avec une parka H&M en soldes, pas vraiment jolie, mais fonctionnelle, et ça m'a convenu.



Encore du travail sur moi pour évincer ces bouffées de consommatrice irréfléchie!


D'autres billets de la semaine de la féminité chez Anaïs , chez les bloggeuses néerlandophones, mais aussi chez La Sudinette et Angie .

















5 commentaires:

MadameNi a dit…

Comme tu y vas fort:
"... ces bouffées de consommatrice irréfléchie!"

Il me semble qu'un manteau, en plein hiver, ce n'est pas tellement irréfléchi... même que tu y a renoncé.
Et pour tes puces, rien ne sera jamais irréfléchi!

Shalima a dit…

Ah, le shopping par procuration, je connais !!

Anonyme a dit…

Moi non plus je ne suis pas à la dernière mode et je me ruine presque pour mes enfants part contre.
Trop mimi la tapisserie de ton blog. ;-)
Biba.

MissBroWnie a dit…

C'est vrai qu'en ce qui concerne le shopping, je n'en fais plus beaucoup depuis l'arrivée des doudoux...
Ma PuPuce est bien souvent plus tendance que moi LOL

Amandine a dit…

MadameNi, oui un manteau en hiver, d'accord... Mais plusieurs manteaux en un seul hiver???

Shalima, Biba, Missbrownie, eh oui surtout avec les filles, je trouve? Me trompe-je?