14.7.08

Apprentie grenouille


Nous sommes en vacances chez les vieux, euh, chez mes beaux-parents. Et il fait beau, ce qui n'est point désagréable au mois de juillet. Le père de la tribu est rentré trimer en Bretagne. Qui n'est jamais resté en vacances dans sa belle-famille sans son conjoint, ne peut me comprendre. Mais c'est une autre histoire.


Donc, mademoiselle Piwouane aux grandes jambes bronzées, a atteint l'âge canonique de cinq ans. Et dans la famille, quand on a 5 ans, la tradition veut qu'on apprenne à nager dans la piscine des Grenouilles bleues, située sur la plage, et dont la limpidité de l'eau est plus certaine que celle de la mer, à la couleur plus marronasse que turquoise.

La voici donc astreinte à ses premières leçons de natation, deux par jour s'il-vous-plait. Pour l'occasion, j'ai dégainé le shorty en néoprène, qui non seulement fait ressembler à Papa-quand-il-fait-de-la-planche, mais surtout évite à la nageuse épaisse comme une brindille de grelotter de froid.
Elle m'a avoué que malgré cette tenue de compèt, elle serrait les dents bien fort pour éviter qu'elles ne claquent.


"Plie, écarte, et serre bien fort!"


"Menton, et loin devant!"


Entraînement dans l'eau donc, et aussi démonstration entre soeurettes sur le sable, pour les deux puînées qui piqueraient bien une tête dans la piscine elles aussi.


Je suis contente car elle est déterminée, volontaire, mais elle ne semble pas trop se mettre la pression comme elle le fait souvent. Je guette les signes de fatigue tout de même et lui offre un goûter gargantuesque à la sortie de l'eau.


D'ailleurs c'est un de mes sujets de préoccupation du moment... Savoir si les demandes qu'elle profère (nager, lire, jouer du violon etc...) correspondent à ses propres désirs, ou bien si nous les avons induits tacitement. Est-ce que nous l'avons sur-stimulée? Est-ce qu'elle a appris à lire parce que nous l'y avons poussée? Est-ce que c'est "mal" de notre part de lui avoir offert lectures, jeux éducatifs etc? Est-ce que c'est lui voler une part d'enfance? Est-ce qu'on est en train de fabriquer chez elle une propension au malheur (au sens où elle se sentirait mal en cas d'échec ou alors parce qu'elle s'ennuirait à l'école)?


Et puis pour les soeurettes qui marchent dans ses traces, est-ce que nous nous fourvoyons aussi?


7 commentaires:

delphine a dit…

wahou, que de questions!!
pour vous connaitre un peu, je n'ai pas l'impression qu'elle soit sur-stimulée, je trouve même plutôt respectueux la façon dont tu réponds à ses demandes.
sinon, j'imagine qu'elle est stimulée, une maman qui aime lire, du répondant face à ces discussions, ses questions ...ça stimule forcément!!
j'imagine aussi qu'une part de vos désirs vont jusqu'à elle...mais ça c'est humain, je pense!!

et pis, p'tet' qu'elle a hérité des "facilités" de sa maman....

mais bon sinon, bon courage avec "les vieux"...bisous au chien!(comment ça, je fais une fixation??!!)

SuperTomate a dit…

En tout cas, si c'est la piscine sur la plage de St Palais, moi aussi, c'est là qie j'ai appris à nager O_o

Frédérique a dit…

Je crois que dès qu'on devient parent, on culpabilise. Quoi qu'on fasse !!

Amandine a dit…

Merci de ton message Delphine, réconfortant.
Je prévois un log sur le dog, rien que pour vous!

Supertomate,dingue! LA piscine appartient maintenant à la fille du monsieur avec qui tu as du apprendre à nager. Cela ne nous rajeunit pas ma bonne dame. Comment ça va, sinon?

Frédérique,oui, et pourtant ça fait tourner le lait ;)

Shalima a dit…

Ben écoute, je crois qu'on se pose tou(te)s la question (notamment pour les aînés, les autres on leur fiche un peu plus la paix, non ?) et que de toute façon, on aura jamais la réponse...

Sinon, c'est marrant, on a tous des souvenirs des lieux où on a appris à nager, non ? Moi c'était à la vieille pistoche psychédélique de Lannemezan (tu sais, les grosses bulles des 70's ?) et MrChéri au club Mickey de la trinité sur mer, qui existe encore !

vivi a dit…

Aux questions que tu te poses, point de réponse.
Par contre, une expérience : ma soeur a des jumelles, qu'elle a stimulées de la même manière. L'une, étant très terre à terre, intéressée par les mots, a écrit ses premiers à 4 ans 1/2 (maman, Romane, barbapapa...), à l'oreille siouplé, sans recopiage et savait lire avant l'entrée en primaires, tandis que l'autre, beaucoup plus dans un monde enchanté et merveilleux, a attendu le premier jour d'école avant de découvrir l'existance même des mots...

Ne culpabilise pas Amandine, nos attentes "transpirent" toujours un peu, le tout est de ne pas mettre la pression. Tu es d'une excellente écoute des besoins et désirs de tes filles, crois-moi.

Bises et bonnes vacances

Floriane / Ali a dit…

Apprendre à nager était-ce sa demande ou est-ce une tradition chez vous comme tu le dis au début de ton article ? pas claire ton histoire, là ;)
Je crois qu'il est très difficile de ne pas avoir d'attentes vis-à-vis de nos enfants, et spécialement concernant les apprentissages.
bise ^__^