14.7.08

A la plage...

Pour partir à la plage à pied avec trois petites filles et un cousin d'une dizaine d'années, il faut un brin d'organisation.
Et d'équipement. Contrairement à Madame Shalima, qui raconte sur le nuage des filles qu'elle sort ses trois korrigans sur le sable breton avec un Biba et une pelle fourrés dans son sac à main, je ne suis pas encore parvenue à alléger réellement mon cabas.

Nous avons une poussette double. Le siège avant est occupé par Pitère, je déverse sur le siège arrière approximativement le contenu de ma maison.
Il m'est d'ailleurs avis que Decathlon devrait nous sponsoriser ou du moins nous offrir des chaussettes gratuites pour toute la publicité en mouvement que nous déployons sur la plage.
Ce matin j'ai dénombré :
- un paquet de gâteaux
- une petite bouteille d'eau
- un paquet de mouchoirs
- un paquet de lingettes
- une couche
- 4 maillots de bain + 2 de rechange
- 4 tee-shirts anti-UV +2 de rechange
- 4 pelles
- 4 seaux
- 3 rateaux
- 3 paires de brassards.
- 3 petits moules en forme de crabe, escargot et coquillage
- 1 tube de crème solaire
- une tente de plage
- les doudous des plus petites
- 3 serviettes

Sur les enfants, chapeaux et lunettes de soleil.
Dans le fond du panier, un porte-bébé chinois au cas où une des demoiselles voudrait grimper dans la poussette et donc m'obligerait à faire grimper Pitère sur mon dos.
Et un bouquin pour moi, parce que je suis pleine d'espoir et d'optimisme quant à la capacité des enfants à me laisser lire quelques pages.

Il faut bien s'accorder sur le fait que la plage, ça se mérite. Tout d'abord entraîner la poussette, double, archi-comble de tous les objets pré-cités et entassés sommairement, dans le sable. Tous les trois mètres , s'arrêter et faire quelques pas en arrière pour ramasser les objets semés pour retrouver notre chemin (doudou, chapeau, lunettes, etc...)

Puis courir après tous les enfants pour qu'ils enfilent leurs maillots, et tartiner tous ces petits bras et ces grandes jambes de crème bien épaisse, avant qu'ils n'aillent se rouler dans le sable et se transformer en étranges créatures rugueuses. Pendant que consciencieusement, Pitère étale le même écran total sur son doudou, dont la peluche beige certes risque bien des coups de soleil.

Monter la tente anti-UV dans l'espoir que le grand bébé reste un peu à l'ombre. Non sans mal parce que la technique du camping et moi, ça fait bien longtemps qu'on ne se côtoie plus. Pendant que consciencieusement, Pitère sort tous les gâteaux du sac et les émiette. Mais pourquoi ai-je choisi des BN à la fraise???

Aider Piwouane à fabriquer un château détruit dans les cinq secondes par une petite soeur machiavélique. Pendant que Pitère, consciencieusement, vide la bouteille d'eau sur toute ma serviette.

Dire au cousin que oui, il peut se baigner et que je le surveille du coin de l'oeil.
Envoyer Piwouane faire pipi au bord de l'eau. Et puis finalement l'accompagner parce qu'elle ne veut pas y aller seule.
Revenir à la serviette, faire quelques pâtés, déguster des glaces de sable et des frites en forme de coquillage.
Envoyer Pitoue faire pipi au bord de l'eau. Et puis finalement l'accompagner parce qu'elle ne PEUT pas y aller seule.
Creuser une petite piscine dans le sable mouillé pour que les plus jeunes pateaugent.
Gonfler les trois paires de brassards.
Lire quelques pages des Contes de Madame d'Aulnoy, debout, les pieds dans la mini-pateaugeoire vasouilleuse et sans doute pissoteuse, pendant que s'ébattent les enfants.
Courir de la mer à la pateaugeoire, de la pateaugeoire à la mer, dans les éclats de rire des fillettes.

Remonter malgré les protestations de tous, parce que Pitère a fait caca dans son maillot de bain.
Avec beaucoup de joie changer l'enfant dans la tente et deviner enfin l'utilité de cette tente anti-UV.

Sécher les jeunes enfants et enlever les maillots mouillés. Leur mettre dans le bec un gâteau.
Tout rouler en boule et balancer dans la poussette.
Tirer la poussette hors du sable en tentant de ne pas égarer d'enfants, bien que la tentation soit grande, sur un rocher.

Mais comment ai-je pu oublier d'enfiler mon propre maillot de bain???

Allez, après la sieste, on y retourne!

5 commentaires:

Shalima a dit…

Non ? tu y vas seule avec 4 enfants ? je suis baba d'admiration !
(t'es folle, tu sais ?)

fabfab a dit…

franchement, je m'incline... et je vote une bonne journée de détente rien que pour toi ! :-)

Bisous

Amandine a dit…

Shalima, bon, je n'y vais pas seule avec 4 plusieurs fois d'affilée!!! Mais avec 3, souvent!

Fabfab, moi aussi, je vote!!!

Nicolène et leur SAV a dit…

tu oublie, le après plage, étendre les serviettes, tout secouer, rincer les maillots, les étendre, re préparer tout pour le prochain départ et à ce moment que la petite dernière se réveille

vivi a dit…

Waaaw je suis épatée !

Ceci dit, cela me rappelle ma jeune époque de fille au pair aux Pays-Bas : à 5 km de la côte, il m'arrivait fréquemment d'aller à la plage à vélo (qui est le moyen de transport familial, comme tout le monde le sait)avec les 3 enfants. Les 2 grands de 8 et 5 ans sur leur propre monture et la petite de 2 ans 1/2 sur un petit siège A L'AVANT de mon vélo. Plus un énorme panier, à l'avant également, pour y mettre tout le nécessaire de plage.
Ce sont mes plus belles annés de jeunesse...